Taijiquan(太极拳)

Le tai-chi-chuan ou taijiquan (太极拳), littéralement : « boxe du faîte suprême » (太極, « faîte suprême », et quan 拳, « poing, boxe »), est à la fois :

une pratique de santé

un art martial chinois (dit « interne ») d'inspiration taoïste

une philosophie de vie (道)


De l'immobilité dans le mouvement au mouvement dans l'immobilité, le taiji évoque avant tout la dynamique du Yin-Yang, notamment que tout mouvement yin ou yang, arrivé à son aboutissement, se transforme en son pendant.     

« On me demande souvent ce qu'est une bonne pratique du taijiquan.

Je pense, qu'une bonne pratique des arts martiaux en général, doit être en mesure :

- de renforcer le corps (pratique saine),

- de nourrir le cœur et de conduire vers la sagesse (ouvrir l'esprit),

- de permettre de combattre en cas de légitime défense, 

- de rendre soi-même joyeux ainsi que les autres (s'amuser/se divertir)

- d'être un gage de longévité. 

Ces cinq points harmonisés donnent alors une bonne méthode pour approcher et atteindre un état d'harmonie avec tout ce qui nous entoure (天人合一). » 


Maître Liu Huijia  


Les dix principes essentiels de la pratique du taijiquan:

1. 虚灵顶劲  Vider l'esprit et étirer la tête vers le haut

2. 含胸拔背  Laisser sombrer la poitrine et étirer le dos

3. 松腰  Relâcher la taille

4. 分虚实  Distinguer le vide et le plein

5. 沉肩坠肘  Abaisser les épaules et laisser tomber les coudes

6. 用意不用力  Utiliser l’intention et non la force physique

7. 上下相随  Relier/unir le haut et le bas (unité corporelle)

8. 内外相合  Harmoniser l’intérieur et l’extérieur

9. 相连不断  Lier les mouvements d'une manière continue et sans rupture

10. 动中求静  Préserver la tranquillité dans le mouvement

Créé par Alexandre jaunin